Uncategorized

French Tech Seed : à quoi va réellement servir Pouss@LYS ?

By février 26, 2019 mars 28th, 2019 No Comments

Constitué à l’automne 2018, le consortium Pouss@LYS est un acteur essentiel du programme French Tech Seed. Mais concrètement que va faire Pouss@LYS ? Découvrez dans cet article ce que va apporter le consortium Pouss@LYS aux startups DeepTech et HighTech du territoire Lyon-Saint-Etienne.

Les membres du consortium Pouss@LYS ont plusieurs rôles. Ils sont en charge de :

  • faire émerger des projets de startups DeepTech en détectant les projets de création d’entreprise innovante à forte intensité technologique
  • garantir le caractère innovant et technologique des projets candidats au Label Tech Seed
  • identifier les startups à la recherche de financement
  • aider les startups à rencontrer des investisseurs privés adaptés en mobilisant l’écosystème (fonds d’investissement, business angels notamment).

Pouss@LYS ouvre les portes à un financement par Bpifrance

Les startups candidates au Label Tech Seed sur le territoire Lyon Saint-Etienne, doivent impérativement être accompagné par un des membres du consortium Pouss@LYS. En effet, c’est grâce à leur expertise, que les apporteurs d’affaires labellisés Tech Seed garantissent le caractère technologique de l’entreprise qui bénéficie d’investissements privés. Une fois labellisées, ces startups se verront accorder un financement en obligations convertibles par Bpifrance pouvant aller jusqu’à deux tiers du tour de table. Le rôle des apporteurs d’affaires est donc central.

Il faut dire qu’accompagnant au quotidien les jeunes entreprises innovantes, les apporteurs d’affaires labellisés Tech Seed sont les mieux placés pour sélectionner les projets suffisamment matures pour pouvoir bénéficier du dispositif French Tech Seed et donc de l’accès au financement. En sourcant, analysant et labelisant les startups, les apporteurs d’affaires Tech Seed leur ouvrent les portes d’un financement quasi automatique. Les start-ups labellisées pourront bénéficier, après instruction des dossiers par Bpifrance, d’un investissement par le fonds French Tech Seed en complément d’une levée de fonds auprès d’investisseurs qualifiés.

Cet effet de levier vise à faciliter la couverture des coûts initiaux de l’entreprise en création. En effet, au moment clé de la maturation de leur projet, les startups DeepTech et HighTech font face à des coûts importants de développement (technologiques, juridiques, commerciaux, …). Le fonds French Tech Seed, doté de 400 millions d’euros s’adresse à ce type de coûts et permet ainsi aux startups de réaliser un effet de levier qui amplifie leurs premières levées de fonds.

Détecter les projets DeepTech et les accompagner dans leurs premiers pas

Certains membres du consortium Pouss@LYS, et notamment la SATT PULSALYS, ont également un rôle de « chercheur de pépites DeepTech ». Leur mission est alors d’identifier des projets à un stade amont pour ensuite les aider à construire leur stratégie et à formuler leur proposition de valeur. Une fois détecter, il convient de proposer à ces jeunes entreprises innovantes l’accès à un accompagnement entrepreneurial adapté. Cette démarche vise à stimuler l’émergence de projets Deeptech, notamment issus des laboratoires.

« La Deep Tech joue un rôle stratégique pour la croissance et pour l’emploi en France. Nous sommes ravis que la France se soit dotée d’un outil capable de mobiliser l’investissement au service de ces startups et de financer le pré-amorçage à grande échelle » se réjouit Cédric Nieutin, membre du bureau du Consortium Pouss@LYS et directeur du B612 qui accompagne à Lyon, Grenoble et Genève une trentaine d’entreprises portant des solutions à forte valeur technologique.

Leave a Reply